Article

Les 1ers lauréats de l’AAP « Boucles territoriales hydrogène renouvelable »

Zoom sur les projets retenus.

Lors du 1er appel à projets sur le thème des « Boucles territoriales hydrogène renouvelable », 5 projets lauréats ont été sélectionnés fin 2020. Zoom sur Molène stockage H2, Brest potentiel H2, Ecosystème H2 de l’Unité de Valorisation Energétique des Déchets du SIDEPAQ à Quimper, Hydrogène Morbihan et Ecosystème H2 sur Roche-aux-Fées Communauté.

Les 5 lauréats portent des projets dit « débutants ». Ils nécessitent une première phase d’étude préalable : définition stratégique du projet, son plan d’affaire, la constitution d’une gouvernance et d’un tour de table financier public-privé.

Les 5 projets lauréats :

  • Molène stockage H2 (29) : Porté par le Syndicat départemental d’énergie du Finistère, il vise la décarbonisation du réseau électrique insulaire de l’île de Molène. Il s’agit en effet de déployer un système de stockage, long terme ou inter-saisonnier, de l’énergie solaire produite in situ. Ce dispositif de stockage, sous forme d’hydrogène, complétera un premier stockage plus classique par batteries. La combinaison des deux systèmes doit permettre un fonctionnement énergétique autonome de l’île avec 100% d’énergie renouvelable.
  • Brest potentiel H2 (29) : études technico-économiques portées par Brest Métropole, de scénarii d’usages, de distribution et de production d’hydrogène autour de l’unité de traitement des déchets et du port.
  • Ecosystème H2 (Syndicat intercommunal pour l’incinération des déchets du pays de Quimper, 29) : l’unité de valorisation énergétique de Briec produit de la vapeur et de l’électricité qui alimente l’équivalent de 7 000 habitants. Cette électricité serait transformée en hydrogène par électrolyse de l’eau. L’usine pourrait en produire 194 tonnes. L’étude explorera donc les conditions de production et usages de mobilité possibles (bus, camions bennes à ordures, taxis…).
  • Hydrogène Morbihan : en s’appuyant sur un premier site de production et de distribution d’hydrogène vert prévu à Vannes en 2021 (HyGO Vannes), le projet étudie le déploiement d’un maillage de distribution à l’échelle plus large du département et définit un modèle de réseaux de multiples stations territoriales (stations « déportées »).
  • Ecosystème H2 sur la communauté de communes de la Roche aux Fées (35) : étude de faisabilité pour déployer une boucle locale hydrogène renouvelable sur et autour de la commune de Retiers. Elle cible la production d’un hydrogène « vert » pour les usages suivants : avitaillement d’un train hydrogène, avitaillement d’une flotte d’utilitaires et de poids lourds en desserte locale, injection d’hydrogène dans le réseau gazier, valorisation d’oxygène ou de chaleur fatale.

Quatre à cinq boucles

Cet appel à projets, qui vise le développement de 4 à 5 boucles H2 renouvelable, comprend 2 phases :

  • Phase 1 : études préalables. Budget de 200 000 €.
  • Phase 2 : volet réalisations (avant-projet détaillé et investissement). Budget : 3 M€.

Les 5 lauréats vont d’abord être accompagnés par des subventions allant de 35 000 € à 45 000 € pour la réalisation de la phase 1 d’études qui comprend :

  • le soutien aux études préalables,
  • la recherche de sites et d’usagers,
  • la détermination du modèle économique et d’un avant-projet sommaire.

Un nouveau critère

La Région Bretagne poursuit ce dispositif d’amorçage avec d’autres appels à projets, sur plusieurs années.

Ainsi, le prochain AAP est en cours jusqu’au 31 mai 2021. Il inclue un nouveau critère incitant les porteurs à investir l’équivalent de 1% du coût du projet dans des actions en faveur de la préservation et de l’amélioration de la biodiversité.

 

En savoir plus sur le 2ème AAP