Article

La Région Bretagne adapte ses dispositifs de soutien aux entreprises

Des aides revues à destination des entreprises.

La Région Bretagne adapte son dispositif à cette nouvelle période de confinement. De nombreuses structures peuvent se renseigner afin de bénéficier des différentes aides proposées aux entreprises. A noter que dès le 26 novembre, le prêt COVID-résistance sera accessible à une cible plus large  et le plafond de ce prêt sera doublé. 

COVID-Résistance : plafond d’aide doublé à partir du 26 novembre

Prolongé jusqu’au 31 mars 2021, le prêt COVID-résistance deviendra accessible, sous certaines conditions, à une cible plus large à compter de fin novembre : bénéficiaires du PGE, entreprises jusqu’à 20 salariés et 1,5 M€ de chiffres d’affaires (limité à 10 salariés et 1 M€ CA jusqu’ici), et le plafond de prêt sera doublé pour atteindre 20 M€ pour les entreprises et associations marchande.

Doté de 27,5 M€, COVID-résistance est un prêt à taux zéro, à remboursement différé de 18 mois, destiné aux associations et aux entreprises. A ce jour plus de 300 entreprises et associations ont souscrit ce prêt, qui associe Région, intercommunalités, Départements et Banque des territoires.

Attention : les dossiers déposés avant le 26 novembre ne pourront pas bénéficier des nouvelles modalités.

La Région abonde le Prêt rebond de 3 M€ supplémentaires

Grâce à ces 3 M€ de la Région, bpifrance apporte 8 M€ pour atteindre un montant total de 11 M€ de prêts supplémentaires.

Entre mi-mars et fin septembre, 230 TPE et PME ont eu recours au Prêt rebond pour un montant total de 17 M€ financés par la Région, des fonds FEDER et bpifrance. Avec un prêt moyen de 75 000 €, il a été principalement sollicité par des commerces (28%), des entreprises industrielles (16%), de l’hébergement-restauration (13%) et, pour plus de la moitié, les entreprises bénéficiaires comptaient moins de 10 salariés.

Ce prêt participatif à partir de 20 000 €, à taux zéro et sans garanti, d’une durée de 7 ans, avec différé de remboursement de 2 ans, est destiné à financer les besoins en trésorerie liés à la conjoncture, des entreprises de plus d’un an et de moins de 50 salariés.

Des places de marché numérique dans les territoires

Et, toujours pour répondre aux attentes des professionnels et des consommateurs de faciliter les ventes en ligne de produits des commerçants et artisans locaux, la Région soutient jusqu’à 15 000 € les intercommunalités qui mettent en œuvre des places de marché numériques sur leur territoire.

Parallèlement, une nouvelle version du site produits-locaux.bzh est en cours de préparation. Cette plateforme est destinée à mettre en relation les consommateurs avec les producteurs de produits alimentaires de proximité.

Subvention dédiée aux nouveaux créateurs

Si les intercommunalités mettent en place des aides dédiées aux créateurs d’entreprises post 1er janvier 2020, la Région se propose de doubler cette aide dans la  limite de 500 € par projet (subvention globale de 1000 €).

 

Retrouvez ces aides sur le site de la Région Bretagne