Success story

S3Food : accélérer la transition 4.0 de l’industrie agroalimentaire

Un projet qui se concentre sur la technologie des capteurs.

Bretagne Développement Innovation fait partie d’un projet européen S3Food axé sur l’innovation digitale dans l’industrie agroalimentaire. Le projet réunit 13 partenaires et 3 associés. Il se déroulera sur 3 ans.

Qu’est-ce que S3Food ?

S3Food réunit principalement des clusters du secteur agroalimentaire ou des fournisseurs de technologies pour accélérer et soutenir la transformation 4.0 de l’industrie agroalimentaire. En particulier le déploiement des technologies de « capteurs » connectés sur les robots, les machines, ou directement sur l’outil de production, permettant une gestion plus précise et une amélioration des performances et de la productivité des entreprises.

A qui s’adresse-t-il ?

Le projet d’adresse aux PME du secteur agroalimentaire, aux équipementiers et aux fournisseurs de technologies numériques.

Quelles sont les étapes du projet ?

Le projet se déroulera sur trois ans, en plusieurs étapes.

Des visites de terrain (study visits) permetteront de visiter des lieux de démonstration, des laboratoires (living labs) à travers l’Europe, où l’on peut tester en conditions réelles les technologies. Les partenaires peuvent donc découvrir in situ les bénéfices qu’ils pourraient en tirer.

Après ces visites, des réunions (ideation sessions) seront organisées afin que les entreprises de l’agroalimentaire et les fournisseurs de technologies se rencontrent, fassent remonter leurs besoins et échangent des idées de projet de collaboration.

L’étape qui suit aura lieu lors de deux événements internationaux (matchmaking event). Les entreprises intéressées auront l’occasion de trouver les solutions qui répondent à leurs besoins. L’idée est de trouver les bons partenaires et initier une collaboration.

Des sessions (technology training and business coaching) de formation à la technologie, en ligne et physiques, seront disponibles pour les entreprises participantes qui le souhaitent.

Enfin, une fois l’idée de projet finalisée, les partenaires pourront déposer une demande de financement pour faciliter la mise en place d’une nouvelle technologie. Les projets retenus permettront aux PME fournisseurs de technologies de recevoir jusqu’à 60 000 € (voucher).

L’abécédaire de S3 food

Un projet européen comme S3Food c’est aussi des mots-clés. Petit décryptage à toutes fins utiles.

Study visits (visites de terrain). Il s’agit d’aller voir des technologies mises à disposition des entreprises agroalimentaires sur des sites qui les ont mis en place, qu’ils les étudient ou qui les développent (entreprises, centres de recherche appliquée, centres techniques etc…).

Living labs : Lieu où différents acteurs publics ou privés, de différents secteurs, peuvent tester une ou plusieurs technologies. A l’origine, l’idée des living labs est de sortir la recherche, qu’elle soit publique ou privée, des laboratoires pour la faire aller vers les cas d’usage.

Ideation sessions : Lors de ces rencontres, différents acteurs (fournisseurs de techno / living labs / IAA) réfléchissent ensemble aux solutions à apporter, à un besoin identifié et spécifique. De ces ideation sessions doivent émerger des idées de projets qui apporteraient des solutions aux besoins identifiés au préalable, grâce au croisement de filières.

Matchmaking event : (rendez-vous d’affaires) Dans la continuité des Ideation sessions, il s’agit de rencontrer physiquement un ou plusieurs partenaire(s) identifié(s) pour poser les bases d’un futur projet.

Technology & business training : Session de formation sur des sujets spécifiques, définis au préalable, et en lien avec la thématique du déploiement des capteurs et technologies associées dans les industries agroalimentaires.

Vouchers : les ‘vouchers ‘ servent à financer 100 % d’un projet collaboratif* entre des partenaires de différentes régions européennes. Ce dispositif présente un avantage pour les entreprises : le partenaire régional gère les finances.

*C’est le fournisseur de technologie qui recevra un « voucher » afin de déployer sa technologie chez les équipementiers ou les IAA. Chaque fournisseur de technologie peut recevoir jusqu’à 60 000 € maximum pour toute la durée du projet S3food.