Article

[Retour sur] La 3ème édition de VetoTIC

Le digital au service de la santé animale.

Le 24 novembre dernier et pour la 3ème année consécutive, le rendez-vous VetoTIC, co-organisé par Bretagne Développement Innovation à travers le programme Agretic et ZOOPOLE développement, a mis au cœur des échanges « le digital pour la santé ».  Cette matinée d’informations (en visioconférence) a réuni plus de 140 participants et une dizaine d’intervenants. La jeune pousse Copeeks a participé à ce rendez-vous qui peut créer des opportunités de business. Rencontre. 

Créée en 2016, Copeeks utilise la technologie du deep learning appliquée à l’analyse d’images. La start-up basée à Lannion s’adresse aux acteurs du monde animal :

  • production porcine,
  • production avicole,
  • production bovine.

Elle propose à ses clients une solution « tout en un » qui va du boîtier qui collecte des données à la plateforme qui permettra de les analyser. Tout ce qui peut avoir une incidence sur le comportement des animaux va être observé. Un exemple : si la température dans un élevage de volailles est faible, les animaux ont tendance à s’entasser pour emmagasiner de la chaleur et moins s’alimenter.

C’est un travail étroit mené en collaboration avec des spécialistes de la santé animale qui permet de développer des solutions adaptées aux différents besoins des clients. « Cette année, nous sommes intervenus avec Eilyps pour présenter un système de ventilation des bâtiments d’élevage innovant, explique Julie Champion, business développer chez Copeeks. Le boîtier que nous avons élaboré ensemble permet de détecter le niveau de risque pour le confort des animaux, au sein des bâtiments. »

Accélération de la technologie

L’intérêt accru des professionnels du monde animal pour les solutions que peut apporter le digital ne se dément pas.

Julie Champion le note aussi : « La technologie a clairement progressé : tout ce qu’on peut voir à l’œil sur une photo ou une vidéo, on peut le transformer en algorithmes, souligne la business developper. » Les acteurs de la filière en ont pris conscience et cherchent de plus en plus à automatiser des tâches chronophages avec ce type de technologies.

L’événement VetoTIC a précisément cette vocation de faire se rencontrer les deux mondes : les professionnels du digital et ceux du monde animal (qu’ils soient éleveurs, vétérinaires etc).

« Chaque intervention lors de la journée Vetotic nous a apporté un client, souligne Julie Champion. Je peux vous donner l’exemple de la coopérative porcine Evel’up avec qui nous travaillons toujours. Pour cette année, j’ai déjà reçu plusieurs demandes d’informations ! »