© BDI
Article

[Retour sur] Eurolarge Innovation partenaire d’Ocean BtoB

Favoriser les rencontres et de nouvelles synergies au croisement de filières.

Le 6 février dernier à Lorient se tenait Ocean BtoB, dont Eurolarge Innovation était partenaire. L’évènement était organisé par le Pôle Mer Bretagne Atlantique avec le soutien de Lorient Technopole, aux côtés des 6 autres clusters industriels bretons et ligériens : Bretagne Pôle Naval, Photonics Bretagne, IEF Aero, Neopolia, NINA et Bretagne Biosciences.

Favoriser l’émulation et créer les conditions de nouvelles dynamiques

Convention d’affaires annuelle autour des technologies de la mer, ce rendez-vous propose de créer des synergies entre les entreprises membres de ces clusters industriels et de favoriser l’émergence de nouveaux partenariats technologiques dans le domaine de la mer : sécurité et sûreté maritimes, énergies marines renouvelables, biotechnologies bleues, construction navale, nautisme et course au large, numérique et mer…

Pour cette 5ème édition, 170 personnes ont participé et plus de 130 rendez-vous BtoB ont été programmés. 18 ateliers étaient également proposés aux participants :

  • Rencontres entre grands groupes présents tels que Thales, Henaff, Veolia, Naval Group et les PME pour favoriser le business ;
  • Présentation d’outils d’accompagnement tels que financement, management de l’innovation, etc… ;
  • Mais également rencontres avec les Clusters partenaires de l’événement.

La course au large comme source d’inspiration pour lancer une start-up innovante

C’est un atelier sur la thématique « La course au large comme source d’inspiration pour lancer une start-up innovante ! » qu’Eurolarge Innovation a choisi de proposer, aux côtés d’un de ses membres.

© BDI

 

Après une brève présentation de Bretagne Développement Innovation et du programme Eurolarge Innovation, l’intervention de Luc Talbourdet Président d’Avel Robotics, a permis d’illustrer le potentiel d’innovation offert par la course au large au travers de l’exemple de sa start-up fondée en 2017. De l’idée à la mise en service du robot de drapage automatisé pour la fabrication de foils et pièces composite, seulement deux ans se sont écoulés. Une 1ère étape réussie au cours de laquelle Luc Talbourdet, ne navigue pas seul.

Cet atelier a été l’occasion pour lui de présenter les atouts technologiques de son entreprise, les étapes suivies jusqu’à sa création et l’appui qu’il a trouvé dans l’écosystème breton.

Un très beau projet innovant et plein d’avenir, que la vingtaine de personnes présente lors de cet atelier ont pu découvrir.