Article

[Retour sur] Conférence Eurolarge : bilan technique de la route du rhum 5 mois après l’arrivée

La Cité de la Voile Eric Tabarly à Lorient a accueilli la première conférence Eurolarge de l’année 2019, le 24 avril dernier. Réunissant une centaine de personnes sur une journée, un plateau exceptionnel de 16 personnalités de la voile de compétition, a donc permis de dresser le bilan technique de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, 5 mois après l’arrivée.

La 11ème édition de la Route du Rhum aura été forte en émotions et en belles arrivées mais aussi en innovations et en développements technologiques, dont la course aura été un test rugueux. Réunir directeur de course, routeur, skippers, responsables techniques de team, architectes et responsables de classe pour donner un éclairage complet sur les performances et la fiabilité des bateaux dans un contexte météo particulièrement difficile, était l’objectif de cette journée, qui a donc été rempli.

Des stratégies payantes

Après un café d’accueil laissant la place aux échanges réseau, Carole BOURLON, Responsable de la filière voile de compétition et composites chez Bretagne Développement Innovation, a ouvert la conférence en rappelant les missions du programme Eurolarge Innovation, les animations et actions clés de 2019.

Carole BOURLON a ensuite laissé sa place à Jacques CARAËS, Directeur de course, Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2018, venu présenter son bilan : chiffres clés, dispositif de suivi de course en fonction des temps forts (briefing météo, départ, dispositif mis en place en raison des conditions météos, succession des arrivées). Chacun a donc pu vivre ou re-vivre la course décryptée par son directeur de course.

Christian DUMARD, Routeur professionnel, en charge du routage de Francis Joyon (Idec Sport), vainqueur en Ultim de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, est venu compléter le bilan de Jacques Caraës par un retour sur les stratégies météo payantes, une vision déterminante dans cette 11ème édition.

Les podcasts

Bilan par classes :

La conférence s’est ensuite poursuivie par un bilan technique classe par classe (Multi50, IMOCA, Class40, Ultim 32/23) mettant en relief des bilans contrastés et des enjeux divers.

Retrouvez toutes les interventions

Multi50, une Route du Rhum réussie et après ?

Erwan LE ROUX, Skipper, Président de la classe Multi 50

Thibaut VAUCHEL CAMUS, Skipper Multi 50 Solidaires En Peloton – ARSEP

Lalou ROUCAYROL, Skipper du Multi 50 Arkema

 

Du Rhum à The Ocean Race, quelle mise à niveau pour les IMOCA ?

Antoine MERMOD, Président de la Classe IMOCA

Vincent RIOU, Ex-skipper IMOCA PRB, Chef de projet IMOCA ARKEA PAPREC

Kévin ESCOFFIER, Skipper IMOCA PRB

 

Les Class40 : choix par défaut ou passerelles vers le Vendée Globe ?

Yoann RICHOMME, Skipper Class40 Veedol, vainqueur Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2018

Maxime SOREL, Ex-skipper Class40 V and B et actuel skipper IMOCA V and B Sailing Together

Lionel HUETZ, Ingénieur – Dessin de carène et simulations numériques chez Marc Lombard Design Group

 

Ce que la classe Ultim 32/23 a appris de la Route du Rhum

Ronan LUCAS, Directeur team Banque Populaire

Antoine GAUTIER, Responsable du bureau d’étude de l’écurie MerConcept Macif

Elie CANIVENC, Responsable technique team Sodebo

Yves LE BLEVEC, Skipper Ultim Actual Leader

Renaud BANULS, Architecte naval, fondateur de bañulsdesign