Biobased conference
Article

[Retour sur] La conférence sur les bio composites dans l’environnement marin

Le point sur les dernière avancées dans ce secteur innovant.

La 3e conférence organisée dans le cadre du projet européen FLOWER s’est tenue les jeudi 22 et vendredi 23 avril 2021, en ligne. Bretagne Développement Innovation, à travers le programme Eurolarge Innovation était co-organisateur de la conférence avec l’Université Bretagne Sud. L’événement comptait 140 participants inscrits et a rassemblé plus de 90 personnes en simultané. Cette conférence a permis de partager les dernières recherches scientifiques et technologiques, les développements industriels sur les matériaux biocomposites utilisés dans des applications marines et également de favoriser des rencontres grâce à la plateforme mise en place par le réseau Entreprise Europe dont BDI est membre.

Les deux jours étaient organisés autour de 4 sessions thématiques :

  1. Impact de l’environnement humide sur la structure et les propriétés des fibres végétales
  2. Vieillissement des composites biosourcés en milieu marin
  3. Comportement hygroscopique des composites hybrides et à base de fibres végétales
  4. Application, fin de vie, recyclage et évaluation environnementale des composites biosourcés

Elles ont rythmé les demi-journées ont été introduites par des présentations keynotes d’une trentaine de minutes qui furent l’occasion d’aborder des éléments de contexte et de proposer un état de l’art pertinent des connaissances disponibles.

Du côté de la recherche académique, les participants ont pu assister à 22 présentations réunissant des chercheurs Européens. Elles ont permis d’avoir une vision d’ensemble des travaux de la communauté scientifique sur le comportement des fibres végétales et des composites en milieu humide ou marin.

Flower project conference - pitch

Au cours des deux après-midi, des entreprises du secteur de composites sont venus présenter en 5 minutes leurs développements et innovations en matière de biocomposites puis ont pu échanger avec les participants au cours des deux tables rondes qui ont suivi les présentations. Le jeudi, ce sont des entreprises développant des semi-produits à base de fibres végétales et des solutions biosourcées qui sont intervenues (RISE, Seabird, Cobratex et EcoTechnilin), faisant le lien avec les entreprises intervenant le vendredi qui utilisent ces types de produits dans leurs activités en lien avec le secteur marin (Gsea Design-Compozit, Ox Eye, Greenboats, Kairos, Time for Oceans – Stéphane Le Diraison).

Enfin, chaque demi-journée s’est cloturée par une heure dédiée à des rendez-vous individuels entre les participants qui le désiraient au travers d’une plateforme dédiée, facilitée par le partenaire organisateur Bretagne Développement Innovation.

La conférence en quelques chiffres

  • 141 participants inscrits (120 le jeudi et 100 le vendredi)
  • 9 nationalités dont 52 participants bretons, 57 de France, 9 d’Angleterre, 20 d’Europe et 3 d’autres pays à l’échelle mondiale
  • 33 Speakers
  • 14 rendez-vous individuels effectués via la plateforme B2match
  • 10 pitchs d’entreprises

L’Université de Bretagne Sud s’est associée à plusieurs organismes L’Institut de Recherche Dupuy de Lôme (UMR CNRS 6027), Bretagne Développement Innovation via Eurolarge Innovation et European Entreprise Network, Archipel, Audélor – Lorient Technopôle, Pôle Mer Bretagne Atlantique, EMC2 et IAR Le Pôle de la Bioéconomie.

Bannière biobased conference