© Yvan Zedda
Success story

Oscar ou comment l’IA aide à la sécurité des skippers

Un système d'aide à la navigation qui participe à la sécurité de l'équipage.

Bretagne Développement Innovation en partenariat avec Rennes Business School ont lancé une enquête sur l’adoption de l’Intelligence Artificielle en Bretagne. Elle va permettre de mieux apprécier l’utilisation de ces technologies d’informatique décisionnelle (Business Intelligence) par les entreprises bretonnes et identifier ainsi où se positionnent les besoins des utilisateurs comme des fournisseurs / producteurs. Voici une illustration d’une entreprise bretonne (BSB Marine) qui a développé un système d’aide à la navigation. Un exemple d’actualité car Oscar équipe 60 % des Imoca qui se sont lancés dans le Vendée Globe, le 8 novembre dernier.

Copyright Laurent Villeboux

Basé sur la vision et l’intelligence artificielle, Oscar est un dispositif d’aide à la navigation. Il a été créé par la société BSB Marine, basé à Port La Forêt, dans le Finistère. Cette année, il a été embarqué par 60 % des IMOCA du Vendée Globe, dont le départ a été donné le 8 novembre dernier des Sables d’Olonne. Pourquoi un tel succès ? Oscar répond à un besoin fondamental pour les skippers ou l’équipage : détecter les OFNI (objets flottants non identifiés), notamment grâce à l’intelligence artificielle.

Ancien vainqueur du Vendée Globe, le skipper Vincent Riou pose bien les contraintes de la navigation en solitaire. Sur une course en solitaire, on ne peut pas être en veille permanente. Et, « Il faut être clair, de nuit, on ne voit rien », explique-t-il dans une vidéo sur le site de BSB Marine.

Face à cette problématique, le système d’aide à la navigation nautique Oscar apporte une réponse. « Notre solution s’articule autour d’une unité de vision avec 3 caméras : deux thermiques et une en couleur. Elle est associée à une unité de calcul embarquée », développe Solenn Gouerou, chef de projets chez BSB marine, jointe par téléphone. Les images transmises sont analysées en temps réel par l’intelligence artificielle de l’unité de calcul. Si l’objet représente un danger flottant, le système le détecte et avertit le skipper pour éviter une collision. C’est donc que l’intelligence artificielle apporte toute son utilité.

DEEP LEARNING

L’intelligence artificielle d’OSCAR repose sur un processus d’autoapprentissage, le deep learning, qui s’appuie sur un réseau de neurones artificiels, s’inspirant du cerveau humain. L’enrichissement de sa base de données alimentée par les navigations de ses utilisateurs lui permet d’améliorer en continu ses performances de détection.

« Plus le temps va passer et plus il y aura de système à naviguer et plus la qualité de l’information qui va nous délivrer sera bonne, poursuit Vincent Riou dans la vidéo. C’est ce qui est absolument génial dans ce principe d’intelligence artificielle ».

 

Vous utilisez les technos d’IA et de data science au quotidien dans votre secteur d’activité ? Votre avis nous intéresse !

Je réponds à l'enquête (en tant qu'usager)

Vous fournissez /produisez des technos d’IA et de data science en Bretagne ? Votre avis nous intéresse !

Je réponds à l'enquête (en tant qu'offreur de solution)