Article

Machinisme agricole : la station expérimentale de Kerguéhennec accueillera la Journée Technique du 2 juillet

A la croisée de l’agronomie et du numérique.

Le 2 juillet 2019, la station expérimentale de Kerguéhennec dans le Morbihan accueillera pour la première fois la journée technique Machinisme Agricole proposée par BDI. Cette journée fera se rencontrer les industriels de l’agriculture et les offreurs de solutions numériques bretons. Au programme notamment : présentations de projets et de solutions déjà commercialisées.

Une station au cœur des enjeux de l’agronomie et du végétal

L’implantation de la station expérimentale remonte à 1972, année de son installation sur le domaine de Kerguéhennec acquis par le département du Morbihan. Dès 1994, 6 ha de la station sont dédiés à l’agrobiologie et deviennent support d’essais. Les essais sur les légumes de transformation sont menés à partir de 2007 sur le domaine, où 14 ha deviennent irrigables.

« La station, pilotée par la Chambre d’Agriculture de Bretagne, est un centre de recherche et de développement régionale en production végétale et agronomique », explique Yvon Lambert, son responsable. « Nous travaillons sur des problématiques transmises par les professionnels, puis nous créons des références qui sont ensuite proposées aux agriculteurs ». La station a ainsi pour vocation d’identifier et d’évaluer les leviers qui permettront d’optimiser la multi-performance des exploitations. Les enjeux concernés sont :

  • La rentabilité des exploitations
  • Le respect de l’environnement
  • La réponse aux attentes des sociétés

 

Dans ce cadre, la station vise à faire émerger des technologies numériques utiles à l’agriculteur : outils d’aide à la décision et agroéquipements nécessaires à l’agriculture de précision notamment.

Des moyens techniques d’avenir

Dans une région où domine l’élevage, la station vient appuyer les thématiques qui entourent les productions végétales. Concrètement, l’exploitation s’étend sur 54 ha, avec des cultures de blé, maïs, colza et légumes de transformation. L’agriculture biologique est bien représentée et la station dispose aussi de matériel pour les essais de désherbage mécanique : herse étrille, houe rotative, roto étrille, bineuses…

D’autres équipements spécifiques, pour certains inédits, viennent compléter le dispositif : cuves pour récupérer les eaux de ruissellement, simulateur de pluie et laboratoire au service de l’ensemble de l’expérimentation.

« Actuellement, nous avons un axe de travail fort sur la recherche de nouveaux systèmes de culture, notamment plus économes en intrants », détaille Yvon Lambert. Dans les travaux de la station, le numérique joue un rôle important en ce qui concerne les outils d’aide à la décision ainsi que dans l’évolution de l’agroéquipement. « Un exemple : le désherbage mécanique est aujourd’hui beaucoup plus simple à mettre en œuvre grâce aux GPS avec systèmes RTK qu’auparavant », souligne Yvon Lambert. De plus, le numérique est également au service de l’agriculture par le biais des capteurs : la station fournit ainsi des conseils en agro-écologie issus de l’observation de ravageurs ou de mauvaises herbes. Des capteurs pourraient contribuer à ces observations.

Une journée au croisement de l’agronomie et du numérique

C’est dans le cadre de cette station expérimentale qu’aura lieu le 2 juillet la journée professionnelle réunissant les acteurs du machinisme agricole et ceux des nouvelles technologies. Cette journée est organisée par un collectif regroupant Bretagne Développement Innovation dans la cadre de son programme AGRETIC, la chambre d’agriculture de Bretagne, Cap’tronic et les pôles de compétitivité Végépolys et ID4car.

Les opportunités de diversification et les nouvelles technologies y seront présentées dans un lieu qui allie déjà avec réussite ces deux composantes. « Lors de la journée, nous partirons des axes de travail de la station pour faire le lien entre agronomie et numérique », explique Yvon Lambert. Une présentation de la station en plénière aura d’abord lieu, avec des focus sur son équipement en matière d’agriculture de précision. S’ensuivront 3 ateliers en extérieur, directement sur le terrain :

  • Coupures de tronçons et modulation intra-parcellaire
  • Désherbage mécanique
  • Recherche et mise en place de nouveaux systèmes de culture

 

Les évolutions en matière d’agro-équipement entre hier, aujourd’hui et demain seront le fil conducteur de la journée. Les industriels du numérique seront présents lors de la journée et pourront ainsi comprendre au mieux les attentes de la filière.

Vous êtes agro-équipementier, acteur de la filière agricole ou offreur de nouvelles technologies ? Inscrivez-vous !

Je m'inscris