© Yvan Zedda
Article

Un Visio-Café de Bretagne Sailing Valley sur le sponsoring

Des rendez-vous pour les journalistes avant le Vendée Globe.

Tous les jeudis du mois d’octobre, Eurolarge Innovation propose de 9h30 à 10h30 un visio-café Bretagne Sailing Valley® pour rencontrer les principaux acteurs du secteur en cette veille de Vendée Globe, à destination des journalistes et des adhérents du programme Eurolarge Innovation, porté par Bretagne Développement Innovation. Le premier rendez-vous a eu lieu, jeudi dernier, 1er octobre. Les intervenants ont échangé autour d’une thématique « Pourquoi les sponsors choisissent les bateaux de la Classe IMOCA comme support de communication ? ».

Ce premier rendez-vous réunissait quatre intervenants : Antoine Mermod, président de l’IMOCA, Fabrice Amedeo, skipper de Newrest-Art & Fenêtres, David Sineau, team-manager d’Initiatives Cœur, et Philippe Hassel, directeur de la communication du Groupe Apicil, partenaire de Damien Seguin.

Le Vendée Globe 2020 s’annonce comme celui de tous les records, au moins du point de vue économique, avec 33 bateaux au départ. Une flotte qui, selon Antoine Mermod, génère un investissement en sponsoring de 125 millions d’euros, répartis entre 130 partenaires. Pour le président de l’IMOCA, « trois piliers » poussent ces derniers à s’engager :

  • La communication externe, pour développer la notoriété de l’entreprise
  • Ce qui est organisé en BtoB et BtoC, mais aussi en interne, autour des courses
  • la RSE avec des skippers ambassadeurs de causes sociales ou environnementales qui permettent aux entreprises de s’associer à cette image. 

Un engagement océanographique

Ce qu’a confirmé Fabrice Amedeo, qui a particulièrement insisté sur l’importance des opérations de relations publiques auprès des sponsors, véritable levier de leur
investissement.

Après une première campagne qui avait réuni 8 partenaires en 2016, l’ancien journaliste du Figaro est monté en puissance sur le Vendée Globe 2020, avec un nouveau bateau, 14 partenaires et un « engagement océanographique qui donne un souffle supplémentaire au projet », en l’occurrence l’installation de capteurs à bord de Newrest-Art & Fenêtres qui vont collecter des données scientifiques.

Regardez l'intégralité du webinaire sur Youtube