Article

Le réseau Noé prépare l’année 2020

L’ensemble des partenaires du réseau Noé était présent pour la réunion de bilan. Elle s’est tenue le 8 novembre à Brest, à la Maison de l’International. Ce rendez-vous entre partenaires a permis de faire un bilan de l’année écoulée durant laquelle le réseau, co-animé par BDI et la Plateforme Projets Européens (2PE), s’est relancé. La nouvelle directrice de la 2PE, Julia Epp, s’est présentée aux membres du réseau.

 

Le réseau Noé ambitionne de faciliter l’accès aux financements européens pour les entreprises et les unités de recherche. A ce titre, une dizaine de journées d’informations ont été organisées à travers tout le territoire breton. Ces réunions, animées par les membres du réseau, permettent de délivrer de l’information thématiques en fonction des publics qui y sont conviés.

En parallèle de ces actions, le réseau a mis en place 5 groupes de travail. Ils sont des lieux de partages des bonnes pratiques entre partenaires, dans le but de faire monter en compétences le réseau. Il s’agit également d’améliorer l’impact des actions entreprises.

 

 

Les perspectives pour 2020

L’année à venir est importante pour les projets européens car elle ouvre la nouvelle période du programme cadre Horizons Europe. Le réseau doit se pencher sur un nouveau calendrier d’actions et de sensibilisation.

Les trois priorités sont les suivantes :

  • Mettre en place des formations pour le réseau
  • Préparer le nouveau programme cadre Horizons Europe (2021 – 2027)
  • Continuer l’accompagnement des entreprises avec une action dédiée qui s’appelle Objectif Europe en partenariat avec les technopôles et les pôles. L’idée est d’identifier un nombre restreint d’entreprises en Bretagne, d’aller les voir et de faire un diagnostic afin de voir à quel type de financement européen elles peuvent prétendre.

 « Nous sommes des facilitateurs d’échanges », résume Pierre Servel, en charge du projet chez BDI.