Success story BDI

La Bretagne, territoire de smart grids

  • bilan
  • smart grids
  • Smile
  • transition énergétique

De 2016 à 2020, l’action de BDI dans le programme bi-régional (Bretagne – Pays de la Loire) SMILE a contribué au déploiement de projets collaboratifs liés aux smart grids, sur l’ensemble du territoire breton. Avec SMILE, la Bretagne a vu naître une dynamique nouvelle au croisement du numérique et de l’énergie, associant secteurs privés et publics. En plus du travail mené à l’échelle régionale, le projet européen SET-UP lui a donné une dimension européenne. En 2021, l’association SMILE devient une structure indépendante des deux Régions fondatrices. BDI poursuit l’accompagnement des projets bretons liés aux smart énergies. Une mission qui s’inscrit toujours dans le contexte de la BreizhCop, et participe plus largement à la lutte contre le réchauffement climatique. Voici un bilan de ces 4 années écoulées qui ont permis de faire émerger une filière smart grids, en Bretagne.

 

Plus d’une cinquantaine de projets bretons homologués, des entreprises créées, un showroom d’exposition interactive à Rennes… La dynamique SMILE a fait souffler un vent de smart grids sur l’Ouest de la France. Entreprises, collectivités locales, citoyens ont répondu présents. En Bretagne, il s’agit de 50 projets accompagnés par BDI, dont 27 sont déjà mis en service pour tout ou partie.

« En 2013, quand nous avons commencé à travailler sur le sujet des smart grids, la Bretagne était une région numérique avec des enjeux énergétiques« , rappelle Françoise Restif, responsable smart énergies au sein de BDI. « Le numérique appliqué à l’énergie nous semblait une évidence pour répondre aux besoins de la péninsule énergétique qu’est la Bretagne. »

5 thématiques

Un rapprochement s’opère entre la Région Bretagne et la Région Pays de la Loire pour faire candidature commune à l’appel à projets « Réseaux électriques intelligents » lancé le 15 avril 2015 dans le cadre de la solution « Ville durable » de la Nouvelle France industrielle. En 2016, le projet SMILE (SMart Ideas to Link Energies) est sélectionné par l’Etat français.

L’équipe de coordination de SMILE (BDI & Solutions and Co) a proposé un cahier des charges afin d’homologuer des projets

Le projet de l’île d’Ouessant est l’un des 50 projets accompagnés par BDI. L’objectif de l’île est d’atteindre une production d’énergie à 100% renouvelable à l’horizon 2030. © Agence Gosselin.

collaboratifs ayant une certaine maturité d’avancement. L’idée est de pouvoir les déployer à grande échelle. Un déploiement qui permettra d’établir une vitrine industrielle des savoir-faire français dans le domaine des systèmes énergétiques intelligents et de les répliquer ensuite au niveau national et international.

Entreprises et collectivités se lancent dans la dynamique. Débute pour BDI un travail conséquent d’accompagnement et d’homologation de ces projets, d’abord sur les départements du Morbihan et de l’Ille-et-Vilaine, bientôt rejoints par le Finistère et les Côtes d’Armor. Cinq thématiques principales sont traitées :

  • Réseaux et smart territoires
  • Autoconsommation et smart building
  • Smart îles
  • Données et consomm’acteurs
  • Mobilité durable

Accompagnement et déploiement

Afin d’accompagner les projets, BDI a coordonné et mobilisé quatre groupes experts, selon les besoins des porteurs. Plusieurs services ont été proposés tels que du montage financier, de la recherche de sites de déploiement ou encore des recommandations techniques ou juridiques.

 

 

Ainsi, 27 sur les 50 projets bretons ont pu bénéficier de conseils sur leur financement. Le groupe expert « Scientifique et technique » a, par ailleurs, analysé et formulé des recommandations pour les 50 projets. Le groupe expert « Territoires, usagers et citoyens » a été mobilisé pour 8 projets et l’AMO juridique a accompagné 3 projets.

Inauguration du showroom SMILE en mai 2019. © C. ABLAIN

Pour l’ensemble des projets homologués, le travail s’est poursuivi en leur apportant de la visibilité grâce à une stratégie marketing et un plan de communication conçus par les équipes de BDI, en relation étroite avec leurs homologues ligériens : site internet, showroom, stands communs sur les salons professionnels, réseaux sociaux…

L’expertise de BDI dans le domaine des smart énergies se traduit aujourd’hui par une connaissance fine des acteurs, des compétences et des marchés. Cette expertise s’appuie sur l’outil Craft partagé avec les Pays de la Loire (annuaire des adhérents, des projets, des contacts, des sites à visiter, etc.).

Enfin, en parallèle de ces actions à destination des porteurs de projet, un travail de suivi et de gestion de la gouvernance de l’association a mobilisé les équipes de BDI.

Des success stories

Côté entreprises, le marché des smart grids et de la gestion de l’énergie se sont développés, les entreprises se sont diversifiées. D’autres, nouvellement créées, ont développé leur activité sur des sujets comme le stockage, la conversion de l’énergie ou la mobilité (Entech SE à Quimper, Kemiwatt ou encore Drop Bird à Rennes).

Au niveau des projets, l’accent a été mis sur le déploiement. Certains d’entre eux n’en sont qu’aux premiers sites mais, en capitalisant sur ces premières expériences, un développement à plus large échelle se profile. On pense à Atl-en-tic ou Green Station.

L’approche collaborative a été la marque de fabrique de BDI pour le pilotage de Smile. Les deux Régions, les gestionnaires de réseau, les énergéticiens, les collectivités, les structures de soutien, les entreprises… ont su travailler de concert.

Le travail de réseau et de lobbying ont permis à BDI de créer des liens avec des clusters belges et néerlandais qui s’intéressent de près à cette dynamique, tout comme d’autres collectivités à l’échelle nationale.

L’échelle européenne

A ce travail centré sur le territoire, s’ajoute la dimension européenne. BDI, aux côtés de la Région Bretagne, s’est engagée pleinement dans le projet SET-UP, qui s’est achevé l’an passé. L’objectif de ce projet était de favoriser les échanges pour améliorer les politiques régionales en faveur des smart grids. Onze bonnes pratiques ont pu être identifiées par les 6 régions européennes partenaires (Bretagne, Andalousie, Algarve, Hongrie, Lituanie, Leicester).

Toutes apportent des pistes concrètes pour répondre aux enjeux des politiques énergétiques et de la mise en place de politiques régionales autour des smart grids. A découvrir en vidéo.

Perspectives

En ce printemps 2021, la structure SMILE s’émancipe avec de nouveaux défis à relever. Celui de trouver un modèle économique public/privé et de définir les prochaines actions. Un directeur vient d’être nommé, il s’agit d’Emmanuel JEAN.

« Nous avons atteint nos objectifs concernant la mise en œuvre de SMILE, sa visibilité, son insertion dans la dynamique nationale et européenne« , souligne encore Françoise Restif. « Nous passons la main à cette nouvelle structure »

BDI restera un partenaire privilégié de SMILE et continuera d’accompagner les projets bretons liés aux smart énergies, qu’ils soient adhérents ou non de SMILE. La dynamique se poursuit avec en ligne de mire le déploiement à grande échelle des projets. « Sur ces sujets, les entreprises bretonnes doivent pouvoir rencontrer un marché large, créer de l’activité et de l’emploi », conclut Françoise Restif. Une priorité pour BDI en tant qu’agence de développement économique.

Carte50projetsBretonsSMILE

En savoir plus sur le bilan des projets SMILE accompagnés par BDI