Article

Breizh CTF 2019 : les 300 places parties en 3 minutes !

La 2e plus grande compétition de hacking en France est de retour.

Preuve de la popularité grandissante de la compétition de sécurité informatique, les places pour la 5e édition du Breizh CTF se sont à nouveau arrachées. Un enthousiasme prometteur alors que la compétition commence dans une petite semaine.

2e plus grande compétition de hacking en France

300 participants, tous passionnés de cybersécurité, se réuniront dans la nuit du 12 au 13 avril à Rennes pour le Breizh CTF 2019. Résolument jeune, la communauté vient de toute la France (Bretagne, mais également Paris, Lille, Toulouse, Lyon et Bordeaux). Ces hackers devraient à nouveau avoir fort à faire pour venir à bout des épreuves de cybersécurité concoctées par le pool technique de 8 hackers travaillant en entreprise.

Le café devrait donc être de mise pour ces professionnels, étudiants ou curieux de sécurité informatique qui passeront la nuit sur des lignes de code. Pour pouvoir relever le défi et remporter la victoire, les membres des équipes devront être solidaires entre eux mais aussi endurants. Kaluche, l’un des membres fondateurs du Breizh CTF, prévient : « Comme chaque année, les participants vont devoir batailler dur et faire preuve de cohésion entre eux. »

Ce n’est qu’au petit matin que les prix seront remis aux vainqueurs.

5 années déjà d’un événement de référence

Cette année, un speaker reconnu de la cyber introduira la compétition : Gaël Musquet. Bientôt chevalier de l’ordre du mérite, ce « gentil hacker » impliqué dans la société civile est à la tête de la fondation « Hackers against human disasters ». Il s’exprimera autour de l’usage des nouvelles technologies pour contrer les catastrophes naturelles. Des animations seront aussi proposées, comme une démonstration de Tesla connectée par Qwant, nouveau partenaire de l’événement.

La réussite du Breizh CTF, événement à la fois sérieux et convivial, est rendue possible par un panel de sponsors qui s’est encore élargi cette année. Parmi ces partenaires financiers, on compte depuis plusieurs années de grands groupes (Claranet, Sopra Steria, SII…), des PME (Amossys, Retis…) et aussi des start-ups (Lorcyber). Cette année, la SNCF rejoint les sponsors et envoie même son équipe de hackers participer au cyber-joutes.

En attendant le 12 avril, revivez le meilleur de l’édition 2018 du Breizh CTF !

 

Crédits Photo – Yann Dieulangard – BDI