Success story

[#360Possibles] Jour 1 : Chassez la nature, elle revient au galop !

La météo du jour était capricieuse mais les émotions étaient au rendez-vous pour cette première journée de 360 Possibles au naturel. L’événement se poursuit jusqu’à vendredi, au parc du Thabor, à Rennes. Retour sur une première journée riche d’enseignements et d’émotions.

© Clément Horpillard

 

Le pari était osé mais pas assez fou pour ne pas être relevé ! Dans cet écrin de verdure si rennais, l’événement 360 Possibles a pris ses quartiers au Parc du Thabor. La matinée de mercredi a débuté sous la pluie. La nature peut sans doute s’apprivoiser mais pas se dompter. Le thème « Au naturel » et le parcours « Breizh Cop – La Bretagne s’engage » ne pourraient être plus appropriés.

Face à ses enjeux environnementaux, l’humain s’adapte, se creuse la tête et cherche des solutions. On découvre que les îles bretonnes testent des solutions concernant les énergies renouvelables. Sont-elles en train de devenir les paradis énergétiques de demain ? Dans l’assiette aussi, les choses bougent. Xavier Hamon dont le projet d’université des sciences et des pratiques gastronomiques a pour ambition de faire bouger le métier de cuisinier.

Le Zéro déchet de Tom Szaky

A 11h30, l’Américain Tom Szaky aborde la délicate question des déchets, notion qui apparaît dans les années 50. En deux mots : une invention humaine ! Son entreprise Terra Cycle fait le pari que les déchets ont une valeur économique. Sa nouvelle plateforme Loop enjoint les grandes marques a créé des emballages durables pour leurs produits.

© Clément Horpillard

 

Le président de la Région Bretagne Loïg Chesnais-Gérard venu sur place rappelle l’engagement de la Région sur les questions environnementales. Il s’engage à ce qu’en 2040, il n’y ait plus ni d’enfouissement, ni de départ extérieur de déchets hors région.

Travail et environnement

L’après-midi se poursuit entre ateliers, conférences et labs. L’environnement c’est aussi l’environnement de travail dans lequel on évolue. Il est question du travail à l’ère de la low-tech, de l’équilibre dans le management, de la sécurité psychologique. Autant de sujets qui donnent de la matière à réflexion aux participants.

A 18h, Matali Crasset inaugure les feux de camp, nouvelle proposition de 360 Possibles. Réunis sous la tente principale, entourés de braséros, les spectateurs se réchauffent. A même le sol, la designer iconique puis le réalisateur Nans Thomasset se prêtent à l’exercice.La première explique son parcours, son regard sur le design, la manière dont elle sélectionne ses projets pour travailler pour le vivre ensemble, en confiance et avec bienveillance.

 

 

 

Chaleur humaine

La chaleur humaine des deux intervenants enveloppe le public. Nans Thomasset, présentateur dénudé de Nus et Culottés, nous fait vivre un grand huit des émotions. Après avoir raconté avec humour ses anecdotes de tournage, le public passe du rire aux larmes quand il évoque son documentaire sur le deuil et la perte d’un enfant J’ai décidé de vivre. La journée s’achève dans cette sorte de communion de paroles. La pluie, elle aussi, a déserté.

Consultez le site de 360 Possibles