Article

Une convention entre l’ACN et BDI pour accroître la visibilité de la filière cybersécurité

Le 23 janvier dernier, une convention de partenariat a été signée entre la Région Bretagne, à travers son agence de développement économique Bretagne Développement Innovation et l’Association  pour la Confiance Numérique (ACN), une instance représentative de la filière. Décryptage des enjeux de ce partenariat précurseur.

Interlocuteur unique

Aujourd’hui, l’écosystème français de la sécurité numérique évolue rapidement et bénéficie d’une forte dynamique de marché. Le secteur est composé d’un tissu d’entreprises (leaders mondiaux, TPE et PME) ainsi que de compétences académiques remarquées.

En revanche, un constat s’impose aux acteurs. A l’échelle nationale, il manque une instance unique de représentation des entreprises de la cybersécurité qui ferait office d’interlocuteur unique vis-à-vis des instances étatiques, institutionnelles ou européennes.

« La demande vient aussi des sphères étatiques de travailler sur une meilleure représentativité de la filière », explique Tiphaine Leduc, coordinatrice cybersécurité chez Bretagne Développement Innovation.

L’Association pour la Confiance Numérique (ACN), dans le cadre de son évolution comme instance représentative institutionnelle unique de la profession, a pour objectif d’étendre son action à l’ensemble des entreprises du secteur, notamment en tissant des liens étroits avec des régions françaises.

Ses principaux axes d’action seraient :

  • D’assurer la représentation institutionnelle & la défense des intérêts de la filière
  • De rassembler autour d’un projet commun les acteurs de la filière (grands groupes, PME et ETI)
  • D’assurer le rôle d’interlocuteur unique aux pouvoirs publics
  • D’organiser les travaux et les prises de position de la profession et assurer le déploiement régional des actions en fédérant les acteurs existants

La Bretagne, territoire pilote

La Bretagne s’est inscrite depuis plusieurs années dans une dynamique de sécurité numérique avec une forte composante cybersécurité. C’est donc naturellement que l’ACN et la Région Bretagne à travers son agence de développement, Bretagne Développement Innovation, ont décidé de développer leur coopération pour la promotion et la défense des intérêts qu’ils représentent dans le domaine de la confiance numérique.

La Bretagne est donc la première région à signer un tel accord, dans le cadre du déploiement de l’ACN dans les territoires régionaux.

Une implication à façonner

Grâce à ce partenariat, la Région Bretagne et Bretagne Développement Innovation permettent aux entreprises bretonnes, et particulièrement aux startups et PME, d’être visibles au niveau national et européen, d’accéder de façon structurée aux secteurs applicatifs de la cybersécurité et de contribuer aux prises de position de la profession. Des groupes de travail vont être menés afin de plancher sur les questions spécifiques concernant les secteurs applicatifs. Les entreprises locales ont vocation à intégrer ces groupes de travail.

« Notre implication dans l’ACN reste à définir en fonction des demandes qui nous seront remontées de la part des entreprises, souligne Tiphaine Leduc, coordinatrice cybersécurité chez Bretagne Développement Innovation. En 2018, nous allons façonner cette relation avec l’ACN en fonction des ambitions et des besoins. »