Article

Des annonces pour le secteur des Energies Marines

Emmanuel Macron confirme les 6 parcs éoliens.

Lors de sa visite dans les Côtes-D’Armor, ce jeudi 20 juin, le Président de la République a confirmé la réalisation des parcs éoliens offshore français dont le projet Ailes Marines, au large de la baie de Saint-Brieuc. Les professionnels étaient inquiets depuis l’annonce d’un amendement du gouvernement qui souhaitait renégocier le prix de l’énergie avec les industriels investis dans ces projets. Un accord a été trouvé sur ce point.

La  visite du Président de la République en Bretagne, les 20 et 21 juin, était attendue par les acteurs de la filière des Energies marines renouvelables bretons. Lors de son déplacement au Cap Fréhel, les messages passés par le Président ont permis de rassurer les acteurs et de permettre d’y voir clair.

  • Confirmation de la réalisation des 6 parcs éoliens offshore dont celui de Saint-Brieuc avec un calendrier fixé à 2023
  • Accord avec les industriels sur un tarif fixé à 150 €/MW

Une bonne nouvelle pour la filière

Dans un communiqué, le président de la Région Loïg Chesnais-Girard se félicite d’un accord sur l’éolien offshore avec les industriels sur les tarifs de rachat : « les messages passés par la Bretagne, les Pays de la Loire et la Normandie ont été entendus. C’est une bonne nouvelle pour l’ensemble des acteurs de la filière et c’était une nouvelle attendue au regard des investissements importants réalisés, en particulier sur le port de Brest. La Bretagne est prête pour accueillir le projet Ailes Marines et pour accélérer le déploiement de l’éolien offshore.”

Des retombées pour l’économie locale

Le soulagement est également de mise du côté de Philippe Thieffry, chef de mission de Bretagne Ocean Power, l’association qui fait rayonner l’écosystème breton des énergies marines renouvelables. « Nous sommes rassurés par les annonces du Président de la République sur la continuité des projets et sur la confirmation des engagements industriels, souligne-t-il. Ces derniers pourront permettre des retombées pour le tissu économique local, un point qui nous semble crucial notamment pour le port de Brest. »