Article

La société Eolfi concrétise son implantation en Bretagne

L’un des grands projets de la filière bretonne des Energies Marines Renouvelables (EMR) est l’installation d’une ferme éolienne pilote en 2020.

L’un des grands projets de la filière bretonne des Energies Marines Renouvelables (EMR) est l’installation d’une ferme éolienne pilote en 2020. Après l’obtention de l’appel à projets en juillet 2016, le consortium porté par Eolfi a signé une convention de partenariat avec la Région Bretagne et ouvre des locaux à Lorient.

Dans la perspective de devenir une région phare dans les EMR et avant de développer des fermes éoliennes d’envergure, la Région a défini une zone pilote de 17 km², au large des îles morbihannaises de Groix et de Belle-Ile. Prévu à l’horizon de 2020, ce projet pilote d’un montant de 200 millions d’euros sera composé de quatre machines qui pourront produire jusqu’à 24 MégaWatts.

Après l’obtention de l’appel à projets de l’Ademe en juillet 2016, un consortium* porté par la société Eolfi vient de signer une convention avec la Région. La société EOLFI a également inauguré des locaux à Lorient. Cette implantation lorientaise témoigne de l’engagement d’EOLFI dans les EMR et de sa volonté de participer à l’essor de l’économie maritime, au plus près des acteurs locaux.

Implantation stratégique à Lorient

Le choix de cette installation est également stratégique : Lorient est une ville pionnière du développement maritime, pépinière d’industries high-tech, à proximité du projet de ferme pilote d’éoliennes flottantes, et devrait jouer un rôle majeur pour les futures fermes flottantes.

Partage d’expériences et travail commun

Conscients de la nécessité de figurer en première place sur ce marché émergent et prometteur des EMR, le Conseil régional de Bretagne et EOLFI affirment ainsi leur volonté de travailler ensemble pour anticiper l’essor de la filière. Ce partenariat repose sur un partage d’expériences et un travail commun.

Une équipe de deux personnes (qui devrait ensuite s’étoffer et atteindre une dizaine de personnes) va suivre et développer les projets d’Eolfi sur la façade atlantique. Pour Eolfi, le site breton retenu est représentatif des conditions de mer océaniques de la grande majorité du marché potentiel mondial. L’exploitation de cette ferme est prévue pour une durée de 20 ans. Fort du développement à l’international du groupe et grâce aux savoir-faire installés en Bretagne, ces technologies doivent pouvoir rayonner à l’avenir en France et à l’international.

* Font partie du consortium CGN EE, RTE, General Electric, Naval Group, Vinci Construction France, Valemo

EOLFI sera présent lors du FWP Atlantic Forum en octobre prochain. Consultez le programme.