Article

Le Campus mondial de la mer fait appel à la plateforme Craft

Un portail recense les équipements du Campus mondial de la mer.

Place mondiale de l’étude et de la valorisation des océans et des mers, le Campus mondial de la mer se dote d’un outil permettant de recenser les infrastructures et équipements de recherche existant au sein de sa communauté et les services proposés au monde de la recherche et aux entreprises. La plateforme Craft accueille les données valorisées sur ce portail lancé lors de la See Tech Week, en octobre dernier. 

Bassin profond à houle de l’infrastructure THeoREM © Olivier Dugornay/Ifremer

 

Le Campus mondial de la mer rassemble la première communauté française dédiée à la connaissance et à la valorisation des ressources marines. Cette communauté est composée des acteurs académiques, scientifiques, économiques et institutionnels de la pointe bretonne, intervenant dans les domaines des sciences et technologies de la mer et de l’économie maritime.

Une telle concentration de compétences et d’équipements au sein d’établissements publics de pointe (comme l’Ifremer, l’Université de Bretagne Occidentale, le Shom, les écoles d’ingénieur, … ) et d’entreprises innovantes méritait un outil qui recense ce large panel d’infrastructures, de plateformes technologiques et d’équipements de recherche : navires et robots sous-marins, systèmes d’observations et d’expérimentations, équipements de laboratoires mais aussi bases de données et calculateurs de pointe.

C’est désormais chose faite grâce à un portail en ligne bilingue (français / anglais) : https://www.infras-campusmer.fr
Pour le volet compétences des labos publics qui opèrent ces équipements, le portail du Campus mondial de la mer redirige les visiteurs vers le portail Plug in labs Ouest, dont les données sont elles aussi issues et hébergées par la plateforme Craft.

Mutualisation des équipements

 

En se connectant à ce nouvel outil, chercheurs, étudiants, ingénieurs, industriels, entrepreneurs, chargés d’innovation peuvent se renseigner sur les conditions d’accès aux infrastructures et équipements de la communauté du Campus mondial de la mer offertes pour chaque équipement. De cette connaissance, peuvent naître des prestations ou des projets de recherche collaboratifs bénéficiant de l’accompagnement et de l’expertise des équipes scientifiques du territoire.

« La base de données va s’enrichir progressivement pour le volet entreprises. Ce travail s’inscrit dans une réflexion plus large sur les besoins de la communauté en infrastructures et équipements de recherche et sur les mutualisations possibles », précise Alice Vanhoutte-Brunier, coordinatrice de projets du Campus mondial de la mer au Technopôle Brest-Iroise. A noter que les entreprises et établissements publics qui souhaiteraient faire figurer leurs équipements sur le portail peuvent prendre contact auprès d’Alice Vanhoutte-Brunier [alice.vanhoutte(a)tech-brest-iroise.fr].

« Un outil important »

Tant du point-de-vue des acteurs de la recherche que des entreprises, le besoin de répertorier les équipements était présent pour envisager une meilleure visibilité et des échanges plus importants entre les deux mondes. Voici deux témoignages :

Pierre Colas (Station biologique de Roscoff)
« Un outil important qui représente une initiative fondatrice du Campus mondial de la mer et qui illustre la richesse de l’offre sur le territoire »

Julien Fouilland (Biotech Marine) : « Le portail des infras est très important pour une entreprise qui a du mal à trouver les équipements. Les collaborations avec des acteurs publics se font actuellement par le bouche à oreille. Le portail peut aider à optimiser cette recherche d’équipements. »