Article

[Retour sur] SmartAgri : le numérique au service de l’élevage

Cette 2ème édition a réuni 130 professionnels au Lycée Pommerit

Smartagri, est une journée professionnelle qui a pour but de développer des sujets traitant du numérique au service de la nutrition animale. Elle est organisée par le technopôle Anticipa de Lannion, le Lycée Pommerit, le programme Agretic porté par Bretagne Développement Innovation et l’Enssat de Lannion. Cette seconde édition a réuni, le 30 novembre, 130 professionnels au Lycée Pommerit, situé dans les Côtes-D’Armor.

Numérique et élevage

Le directeur du lycée Marc Janvier, a ouvert la seconde édition de Smartagri en soulignant l’enjeu que représente le numérique dans l’agriculture et plus particulièrement dans l’élevage. « On pense à Pommerit que les avancées technologiques vont renforcer la compétitivité de l’agriculture, a-t-il expliqué. Nous souhaitons donc être présent dans cette évolution et ouvrir nos étudiants à ces questionnements ».

Son propos a été suivi par celui d’Alain Le Bouffant, président de l’Adit (L’Agence de Développement Industriel du Trégor) : « la technologie est un acteur fondamental du développement industriel, de l’emploi dans nos régions. SmartAgri permet un croisement de filière, entre technologie et agriculture. C’est pourquoi cette année nous avons créé le challenge étudiant, un croisement de filière entre futurs ingénieurs et futurs agriculteurs ».

Entreprises et retours d’expérience

Après la conférence plénière du matin animée par Ludovic Brossard (de l’Inra Umr Pégase) sur l’alimentation de précision chez le porc, trois entreprises sont venues présenter leur projet et leur retour d’expérience. Pierre-Yves Prigent de Vitalac, a présenté la vision d’un fournisseur d’aliment et le projet Symeter ; David Descrot, de la société Sipena, a abordé la solution de libération contrôlée des aliments ; Benoit Dassé, de BCEL Ouest, a expliqué de la collecte à la valorisation de données.

En fin de matinée, plusieurs entreprises et start-up ont pu présenter rapidement leurs projets (3D Ouest, Copeeks, Europrocess, Foton, Valorex, NL Nutrition, Photonics Bretagne, Photo Lines, Sodiaal, RF Track, Tell, Vetosoft et VIP Studio 360).

Une première : le challenge étudiant

Depuis le mois d’octobre, les élèves ingénieurs de 2e année de l’Enssat de Lannion et les BTS ACSE 2e année du Lycée Pommerit ont travaillé conjointement, par groupe de 3 étudiants. Le thème retenu pour ce challenge : des solutions numériques répondant aux besoins du milieu agricole.

Un travail de recherche s’est alors mis en place au fil des semaines et chaque groupe est allé à la rencontre d’agriculteurs. Les cinq équipes finalistes ont présenté leurs projets et répondu aux questions du jury composé de :
> Ludovic Brossard (responsable équipe de recherches porcs Inra)
> Sandy Grégoire (responsable marketing Europe du Sud Delaval)
> Marc Janvier (directeur Lycée Pommerit)
> Emmanuelle Le Corre (rédactrice 22 Terra)
> Estelle Keraval (directrice Technopole Anticipa)
> Mathieu Merlhe (chargé de mission innovation à la Chambre d’Agriculture Régionale)
> Jean Christophe Pettier (directeur de l’Enssat).

Gestion intelligente des prairies

C’est le projet Gip (gestionnaire intelligent de prairie) qui a emporté le challenge étudiant. Ce trio était composé de Guillaume Bizette et Valentin Feroc (étudiants de BTS ACSE) et de Guillaume Rolland (Enssat). « La problématique est venue comme une évidence. On est sur des systèmes herbes. Il y a là une attente sociétale. C’est un domaine où la réflexion est toujours permanente », expliquent Guillaume et Valentin (de BTS ACSE) rejoints par Guillaume Rolland.

Lire le compte-rendu complet sur le site du lycée Pommerit-Jeudy