Article

Le Breizh CTF, 12 heures de compétition informatique pour des passionnés

L'événement qui s'impose dans le paysage des CTF français.

Toute une nuit pour se mesurer dans des épreuves de sécurité informatique ! Le challenge « Capture the Flag » du Breizh CTF se déroulera à Rennes, dans la nuit du 20 au 21 avril à Rennes. Etudiants ou professionnels, débutants ou confirmés, ils ou elles partagent tous la même passion pour la cybersécurité et le goût du défi. Ils seront 300 participants pour cette 4e édition. Année après année, le rendez-vous devient incontournable pour la communauté cyber qui s’y déplace pour tester les épreuves et monter en compétence dans une ambiance ludique et conviviale.

Des participants de l’édition 2017 du Breizh CTF © Archives BDI

Pour se retrouver et se challenger dans la bonne humeur, la communauté de la cybersécurité dispose de deux rendez-vous annuels : la Nuit du Hack, lancée en 2002 et qui réunit aujourd’hui plus de 2 000 passionnés chaque année à Paris, et le Breizh CTF ! Depuis 2015, cette compétition de sécurité informatique s’installe et monte en puissance dans le paysage français de la cyber.

300 participants attendus

Pour cette 4e édition, le rendez-vous, organisé par Bretagne Développement Innovation, rassemblera 300 participants. C’est 115 de plus qu’en 2017. Le nombre limité de places gratuites fait du Breizh CTF un rendez-vous très prisé et qui suscite l’engouement dès l’ouverture des inscriptions sur Internet. La totalité des places proposée a été réservée en seulement quelques minutes confirmant l’attrait de la communauté pour ce rendez-vous.

Les sponsors du Breizh CTF 2017 jouent le jeu de la convivialité en posant déguisés (Archives BDI)


Les 20-21 avril 2018, le Breizh CTF va réunir une nouvelle fois une grande diversité de participants allant du débutant à l’expert, des équipes qui viennent parfois de loin (Lyon, Paris)
constituées d’amis ou de collègues qui viennent se challenger au nom de leur entreprise.

Témoignages

Des teams à l’oeuvre pendant l’édition du Breizh CTF 2017 © Archives BDI

Les femmes ne sont pas majoritaires au sein de ces compétitions informatiques mais elles sont toute fois présentes. Deux d’entre elles nous ont donné leurs motivations.

Elisabeth Urvoaz de la société Formind s’y rendra pour la première fois avec ses collègues « L’année passée, nous avons participé à la Nuit du Hack. Je m’intéresse à tout ce qui est CTF parce que je trouve cela à la fois challengeant et drôle. Cela demande un investissement personnel mais mon entreprise nous encourage à nous lancer dans ce type de projets  plus personnels ! »

C’est également une première pour Angèle Bossuat  :

« La raison de ma participation est assez simple : des collègues et amis ont participé l’année dernière et m’ont demandé de me joindre à leur équipe pour l’édition de cette année. Puisqu’ils m’en avaient dit beaucoup de bien (et par curiosité), j’ai accepté. »