Article

Le guide qui va changer votre regard sur les réunions

Un guide pour réinventer les réunions !

Bretagne Développement Innovation (BDI) a organisé dans le cadre de 360 possibles une rencontre avec Sacha Lopez qui a co-fondé le cabinet de conseil WORKLAB et co-signe un Guide de survie aux réunions (éditions Pearson). Cet ouvrage fourmille d’exemples concrets et d’idées pour rendre ce moment souvent laborieux plus efficace et plus attractif. Après avoir lu ce livre, vous n’animerez plus jamais vos réunions comme avant.

Comment avez-vous eu l’idée de ce sujet ?

En tant qu’anciens consultants, mes co-auteurs et moi avons passé des années à vivre ce genre de réunions interminables et improductives. Nous avons donc décidé de devenir des « hackers de réunions ». On part du système existant. Et, de l’intérieur, on essaie de le challenger, de l’améliorer. Le tout en allant piocher les bonnes pratiques : l’agilité dans le domaine de l’IT, la facilitation dans le domaine des associations et le design thinking ou l’événementiel.

A qui s’adresse le livre ?

Il s’adresse à des managers de proximité, des gens qui encadrent des équipes et ont la latitude de mettre en place de nouvelles méthodes. Cela peut également intéresser des coordinateurs, que ce soit dans le monde associatif ou dans les grandes entreprises. D’autant qu’on a essayé de vulgariser, d’être accessible à tous tout en restant pragmatiques. Les techniques retenues sont les plus simples. Elles sont faciles à mettre en place. On part de quelque chose de tellement pathétique dans la façon de conduire nos réunions aujourd’hui que même si on utilise le livre de façon maladroite, ça ne peut pas être pire que ce qu’il se fait aujourd’hui. Il n’y a rien de pire qu’une table ovale avec 15 personnes qui interviennent chacune leur tour. On parle là du niveau zéro de la collaboration.

Quels sont les secteurs concernés par ces nouvelles méthodes ?

Nous sommes appelés à intervenir dans de nombreux secteurs pour des formations. Nous travaillons avec des associations, de grosses entreprises dans l’énergie, le numérique, le secteur bancaire et également avec des collectivités publiques ou semi-publiques. Finalement, on touche un sujet universel. Faire travailler un groupe, encadrer des réunions concerne tous les secteurs d’activité.

 

>>>>> Quelques chiffres <<<<<

16 ans ->  le temps passé en moyenne par un cadre en réunion dans toute une carrière

98 % -> le pourcentage de personnes interrogées qui estiment les réunions nécessaires

1/3 ->  un cadre sur trois avoue s’être déjà assoupi en réunion